10 conseils/astuces pour rédiger un contenu de qualité sur son blog

Rédiger un contenu de qualité pour son blog : voilà une chose que tout le monde pense savoir faire, mais en réalité les choses ne sont pas aussi simples que cela. Avec les dix conseils qui suivent, vous aurez tous les éléments en main pour écrire un article qui sortira du lot, car c’est bien là le gros problème que rencontrent les auteurs de blogs depuis quelques années : la profusion de sites internet et de blogs tend à diluer l’information et à rendre de plus en plus difficile l’accès de vos textes à vos lecteurs. Car si le nombre de blogs a connu une explosion dans la dernière décennie, la première page de Google ne propose pas plus de résultats qu’avant – bien au contraire.

Dans cet article, nous allons plus précisément nous pencher sur quatre conseils généraux et six conseils très pratiques relatifs à la rédaction de votre billet de blog, afin que ce dernier connaisse le succès qu’il mérite. Ces dix conseils ne sont pas les seuls que l’on pourrait donner : en y réfléchissant ne serait-ce que quelques minutes, il serait en réalité aisé de trouver peut-être 20, 50, ou 100 conseils pertinents ! Mais soyons honnêtes : avez-vous vraiment le temps et l’envie de suivre une centaine de conseils pour rédiger un article ? Nous pensons qu’il faut mieux rester pragmatique et c’est pour cela que nous nous contenterons ici de dix conseils vraiment utiles !

1. Définir un objectif pour votre article

On écrit en général sur un sujet donné pour une bonne raison, cela peut sembler évident, mais en pratique cela l’est souvent moins. En effet, vous devriez avoir une très bonne raison de dépenser du temps et de l’énergie en écrivant un article sur votre blog WordPress ou sur votre site internet. Il faut distinguer le sujet de l’objectif.

Très souvent, cependant, un auteur se lance dans un article sans définir réellement son objectif, en ayant juste un sujet sur lequel il doit écrire. Et sans objectif clairement défini, comment savoir si la mission est remplie ? Comment mettre les moyens pour remplir cette mission ? C’est impossible. Le risque est de se retrouver dans une logique de pure production de contenu sans aucune réflexion cohérente. Or, définir un objectif, même très rapidement, vous permet de vous concentrer sur la mission à accomplir : votre article doit être écrit pour satisfaire une raison logique, et vous avez donc toutes les clés en main pour que votre texte corresponde à la mission.

Un objectif se définit souvent de manière simple et rapide : il peut s’agir tout simplement de définir une notion de la manière la plus précise qui soit, à titre d’information. Il peut aussi s’agir de convaincre votre lectorat d’accomplir une action quelconque. Une fois votre objectif défini, vous pouvez dès lors vous concentrer sur le contenu, c’est-à-dire l’information fournie dans l’article.

2. La qualité de l’information fournie

Enfonçons une porte ouverte : votre article doit reposer sur des informations de bonne qualité ! Si ce conseil vous semble évident, voire incongru, c’est soit que vous êtes une personne exceptionnellement attentive à la qualité de son travail (bravo) soit que vous faites preuve d’angélisme : la majorité des textes produits sur internet à l’heure actuelle sont le fruit d’un travail de masse dont la préoccupation principale n’est pas de fournir du contenu de qualité, mais de fournir du contenu, tout court. Distinguez-vous des autres, et vous aurez fait un grand pas en avant !

Plus concrètement, que veut dire ce conseil ? Qu’est-ce qu’une information de bonne qualité ? Pour savoir si vous avez atteint cet objectif qualitatif, demandez-vous si votre article apporte des réponses précises et utiles à ses lecteurs. Avez-vous fait perdre leur temps à vos lecteurs, ou pensez-vous leur avoir donné une information qui mérite d’y avoir consacré quelques minutes de lecture ? Et dans ce domaine, pas de secret : des informations de qualité nécessitent du temps (de rédaction) : vous ne ferez pas un excellent article en n’y passant que dix ou vingt minutes.

3. Adapter son texte à l’audience

S’adapter au niveau de son auditoire est une qualité que peu de personnes possèdent : distinguez-vous de la masse des rédacteurs qui ne se préoccupent même pas d’être compris. Si vous voulez que votre texte fasse mouche, essayez tout d’abord de savoir qui va le lire. Exercice difficile dans certains cas, mais si vous êtes le seul auteur de votre blog, vous définissez vous-même le niveau de qualité de vos articles, et votre propre expertise définit dans une certaine mesure vos lecteurs.

Concrètement, il faut adapter son article au niveau de connaissance de vos lecteurs. Si vous êtes un expert reconnu dans votre discipline, et que vous vous adressez à d’autres experts, vous devez déballer le grand jeu, ne pas hésiter à être très technique. A contrario, si vous souhaitez vous adresser à un public de profanes, il faut faire preuve de pédagogie, prendre le temps d’expliquer des notions complexes ou des acronymes. Dans les deux cas, le but de la manœuvre est de faire en sorte que vos lecteurs sentent que vous vous mettez à leur niveau.

4. Ancrer son texte dans la réalité

Quel que soit le niveau de technicité de votre article et le sujet abordé – que ce soit dans le domaine du voyage, de la mode, de l’informatique comme l’hébergement web ou la gestion d’un nom de domaine – vous devez rester le plus concret possible. Vos lecteurs doivent non seulement comprendre les notions abordées, mais aussi à quoi ces notions se rattachent et quelle est leur utilité réelle. Par exemple, dans le cas d’un article très technique sur Google Analytics et les modèles d’attribution, il serait intéressant d’expliquer quelle est l’utilité réelle, dans le monde de l’entreprise, d’avoir une demi-douzaine de modèles d’attribution, en quoi ces modèles permettent d’évaluer au plus près le retour sur investissement d’un canal d’acquisition de trafic, et donc au final de déterminer quels investissements webmarketing sont rentables et lesquels ne le sont pas.

5. Un titre de bonne qualité

Notre premier conseil relatif à la manière d’écrire concerne évidemment le titre. Un titre d’article est une pièce importante de votre succès, et il mérite que vous y réfléchissiez avec attention. Faire un titre efficace se travaille, et seule l’expérience vous permettra de devenir un expert dans le domaine.

Quelques conseils de base cependant : votre titre doit être plutôt court, il doit parvenir en peu de mots à décrire le contenu de l’article afin que le lecteur s’y intéresse pour de bonnes raisons ; il doit être également « percutant » sans trop en faire, ce qui est un équilibre difficile à atteindre. En effet, votre article, de par son importance visuelle dans une page de blog ou sur Google Actualités, sera souvent le seul élément que verront les potentiels lecteurs, et donc le seul élément qui les décidera à cliquer sur votre article – ou pas.

Il faut donc intéresser le lecteur, sans pour autant « surjouer » la qualité, au risque de faire fuir les visiteurs « à qui on ne la fait pas ».

6. Une accroche simple et qui joue son rôle

Après le titre, le paragraphe d’accroche sera bien souvent votre meilleure occasion de développer les raisons pour lesquelles le lecteur devrait continuer à parcourir votre article. Ici, quelques lignes seront tout ce que vous avez pour convaincre vos visiteurs que votre article mérite quelques minutes de leur temps : allez droit au but, soyez franc, simple et clair sur votre article. Vous êtes là pour intéresser le lecteur et si possible le fidéliser : vous devez donc lui dire les choses simplement, sans détour, et lui expliquer ce qu’il trouvera dans l’article.

Ensuite, libre à chacun de continuer sa lecture, ou pas. Mais vous aurez fait votre job d’explication et personne ne pourra, à ce stade, être déçu de sa lecture si vous avez expliqué succinctement et honnêtement tout ce qu’on pourra y trouver.

7. Un texte aéré et agréable à lire

Il est évident qu’aucun rédacteur de blog n’a envie de faire un texte désagréable à lire. Encore une porte ouverte enfoncée de plus ? Peut-être pas…

Qu’est-ce qu’un texte agréable à lire ? C’est tout simplement un texte qui repose sur quelques règles de base, telles que :

  • organiser son article en petits chapitres (avec des intertitres clairs)
  • organiser chaque chapitre en paragraphes relativement courts (pas de pavé immense)
  • mettre en évidence les principales idées avec du texte en gras
  • ne pas faire de fautes d’orthographe sous peine de voir vos lecteurs s’envoler
  • écrire dans un excellent français et avec un style « fluide »

Cette partie requiert une attention de tous les instants et une relecture parfois fastidieuse, mais la forme est aussi importante que le fond : même si votre article est doté d’idées fortes et argumentées, que vous êtes un expert dans votre domaine, vous ne parviendrez jamais à intéresser vos lecteurs si votre article est totalement illisible sur la forme.

8. Précision, documentation & sources

Plus votre article sera technique, plus cette astuce prendra son sens : retenez que tout ce que vous écrivez doit être argumenté, réfléchi, documenté. Vos lecteurs ne peuvent se contenter de votre parole (sauf quand vous ne faites que donner votre avis, bien entendu) et doivent disposer de « preuves » qui viendront appuyer votre propos. Si vous avancez une statistique, un chiffre quelconque, vous devez expliquer d’où vient cette information.

Un article qui cite ses sources, qui ose dire d’où viennent les informations citées ici et là, est un article sérieux, fiable, susceptible de vous attirer la confiance de vos lecteurs. C’est un point que peu de blogueurs exploitent, vous tenez donc là une excellente solution pour vous distinguer de la masse des auteurs moins scrupuleux que vous.

9. Images et vidéos : avec parcimonie, et dans le contexte

Un article de blog, a fortiori un long article de blog, nécessite un peu de mise en forme « récréative » pour ne pas lasser le lecteur. L’ajout d’images est fortement recommandé, sans pour autant que ces images n’attirent trop l’attention au détriment de l’information principale. Préférez des images d’une hauteur raisonnable pour que le lecteur ne perde pas le fil de sa lecture, et si possible une image parfaitement dans le contexte. En fonction du ton adopté dans votre article, et de vos habitudes, une image plus détendue, voire humoristique, sera bienvenue, mais parfois totalement malvenue : pensez là encore à votre réputation, à la qualité de votre auditoire et à l’image que vous souhaitez renvoyer quant à la qualité de vos articles.

10. Pensez au SEO

Impossible de faire l’impasse sur le SEO (référencement naturel), avec toutefois un bémol : en théorie, un article parfait ou quasi parfait n’aura pas forcément besoin d’optimisation SEO, cependant il peut s’agir de la cerise sur le gâteau qui fera la distinction avec d’autres blogs. Très rapidement, les quelques conseils suivants peuvent être énoncés :

Toute image insérée dans l’article doit avoir une balise ALT documentée et/ou une légende
Vos intertitres (H2, H3, etc.) doivent si possible contenir des mots-clés intéressants
Il peut être intéressant, dans l’article, de poser des questions (et d’y répondre, évidemment)
Ne pas hésiter à faire des liens vers des articles de sites complémentaires, et à demander un lien en retour (chronophage et d’un taux de réussite proche de zéro, mais « qui ne tente rien… »)

Pour conclure

Il est difficile de respecter tant de conseils, d’astuces et de consignes lorsqu’on rédige un article de blog. La pratique de la rédaction fait cependant que tout cela se transforme peu à peu en réflexes. Si vous ne deviez retenir qu’une idée pour être assuré d’un certain succès, ce serait très certainement celle selon laquelle, lorsque vous traitez un sujet, vous devez essayer d’être exhaustif : si votre contenu, écrit de manière simple, parvient à faire le tour d’un sujet de manière quasi parfaite, vous disposerez d’un article qui intéressera à la fois les lecteurs et … les moteurs de recherche !

Bonne rédaction 😉


facebooktwitterlinkedingoogle

S'abonner à la newsletter:



2 réponses à “10 conseils/astuces pour rédiger un contenu de qualité sur son blog”

  1. SOAMP dit :

    bonjour
    je suis intéressé pour Présentez mon association sur le blog PlanetHoster !

    merci
    cordialement
    Bernard Tison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *