Avantages de Cloudlinux, KernelCare et MySQL Governor

Tout site web a besoin d’un bon hébergement. La qualité de ce dernier se présente comme un facteur déterminant dans la performance du site web. On en distingue généralement deux catégories : l’hébergement individuel et l’hébergement partagé. Néanmoins, ce dernier comporte de nombreux risques de défaillance pour ses utilisateurs.

Le système peut connaitre de grandes perturbations en cas de mauvaise gestion. Cela étant, il est indispensable pour les enseignes d’hébergement d’utiliser des outils appropriés pour pallier ce problème. Aujourd’hui, Cloudlinux se présente comme un excellent choix pour optimiser les performances d’un serveur d’hébergement.

 

 

 

Un hébergement web partagé consiste en l’utilisation d’un même serveur par plusieurs comptes. Celui-ci dispose de ressources limitées mises à la disposition de ses utilisateurs en tout temps. Néanmoins, un seul des clients peut être à l’origine d’une panne et perturber le serveur d’hébergement en employant les ressources de manière excessive. Cela a généralement un impact négatif sur la performance de l’activité digitale des autres utilisateurs.

Avec Cloudlinux, il est possible de surveiller l’utilisation excessive des ressources du serveur afin d’identifier les clients qui pourraient être à l’origine de perturbations pour les autres.

 

Cloudlinux : de quoi s’agit-il et comment fonctionne-t-il ?

Cloudlinux est un système d’exploitation basé sur Linux et utilisé dans le domaine de l’hébergement partagé. Il permet de créer un espace virtuel pour chacun des utilisateurs du serveur commun. Les administrateurs du système peuvent donc facilement contrôler la part des ressources utilisées par chaque compte.

En réalité, les utilisateurs se retrouvent dans un environnement mis en cage puisqu’une quantité de données est allouée à chacun d’eux. Ils ne peuvent donc pas exploiter au-delà du montant de ressources attribuées. Chacun fait donc face à ses propres problèmes et l’utilisation du serveur par un compte n’affecte pas sa performance pour un autre utilisateur.

Dans ces conditions, Cloudlinux réagit très rapidement lorsqu’un utilisateur excède la marge de données qui lui est attribuée. Il peut directement arrêter son compte ou donner une alerte aux administrateurs du réseau.

 

Quels sont ses avantages ?

Le système d’exploitation Cloudlinux présente de nombreux avantages. D’abord, il constitue un outil efficace pour optimiser la stabilité d’un serveur d’hébergement mutualisé. En effet, chacun des utilisateurs se retrouve dans son environnement personnel avec une quantité donnée de ressources. Son activité n’a donc aucune influence sur la performance du serveur pour les autres clients.

Contrairement au système traditionnel où un seul utilisateur peut ralentir l’ensemble du serveur, Cloudlinux permet de maîtriser les données employées par chaque compte. L’utilisation des ressources se trouve donc améliorée. Les clients bénéficient donc d’une charge de serveur réduite avec moins d’interruptions dans leurs activités.

Le Cloudlinux offre au serveur un niveau élevé de sécurité. Il permet aux administrateurs du système d’intervenir très rapidement pour protéger les autres clients lorsqu’un utilisateur commence à employer les ressources de manière excessive. De plus, l’activation de CageFS dans les serveurs basés sur Cloudlinux permet de maintenir la confidentialité des informations relatives à chaque compte. Ce système d’exploitation permet donc de réduire de nombreux défauts de sécurité dans votre logistique.

L’amélioration de la sécurité offerte par Cloudlinux ne se limite pas seulement aux données personnelles de ses utilisateurs. Elle s’étend également à la protection du serveur lui-même contre les attaques symlink (par lien symbolique) éventuelles et les différentes tentatives de trace.

Cloudlinux permet aussi aux utilisateurs de l’hébergement mutualisé de choisir la version PHP qui convient le mieux pour leur panneau de commande. Pour cela, il faut installer au préalable le module de sélection de PHP.

En somme, Cloudlinux permet d’améliorer la sécurité, la stabilité et la performance des serveurs d’hébergement partagé par la surveillance constante des ressources exploitées par chaque utilisateur.

 

 

CageFS

 

CageFS est un système digital de fichiers dédié à chacun des utilisateurs du serveur d’hébergement. Il enferme ces derniers dans un environnement virtuel pour les empêcher de voir et d’afficher des données sensibles.

Ce système fonctionne à l’image d’une cage fermée. Celle-ci place chacun des utilisateurs dans un espace protégé où ils ont accès aux ressources nécessaires au fonctionnement de leur site internet. CageFS est principalement utilisé pour améliorer la sécurité des serveurs à base Cloudlinux en empêchant de nombreuses attaques, notamment la communication des informations et l’escalade des privilèges.

 

Pourquoi activer CageFS sur vos serveurs à base Cloudlinux ?

À la base, Linux n’est pas un système d’exploitation destiné à un grand public. Il est donc fortement exposé aux risques de piratage. Un hacker peut facilement obtenir un compte sur votre serveur d’hébergement en utilisant une carte de crédit volée ou en exploitant un ancien script abandonné par l’un de vos clients qui n’en a pas fait la mise à jour.

Le pirate a donc un accès direct à votre serveur. Il peut donc perturber son fonctionnement ou fouiller les données personnelles de vos clients.

Avec le système CageFS, Cloudlinux empêche la survenue d’un tel événement. Chacun de vos utilisateurs est enfermé dans son environnement virtuel où il a à charge ses propres fichiers. Il ne peut donc pas avoir accès aux données des autres utilisateurs.

 

Quels sont les avantages de CageFS ?

Le système CageFS présente de nombreux avantages. D’abord, il optimise l’utilisation des ressources. Chaque client n’a accès qu’à des fichiers sécurisés et aux informations qui lui sont transmises. Ils ne peuvent donc pas voir les fichiers de configuration du serveur, dont les données de configuration Apache.

Par ailleurs, les clients n’ont qu’une vue limitée de leur propre système de ressources. Ils ne peuvent ni voir ni détecter les autres utilisateurs, encore moins voir leurs processus. Les différents comptes sont donc neutres l’un pour l’autre sur le serveur. Chacun se retrouve en face de ses ressources qu’il essaie de gérer de manière optimale.

 

Comment fonctionne CageFS ?

Ce système constitue une véritable innovation technologique. Celle-ci fonctionne sur la base de certains principes fondamentaux. En utilisant CageFS, les utilisateurs de votre serveur n’ont accès qu’à des binaires sécurisés. Ensuite, vous devez supprimer l’accès de vos clients à tous les scripts SUID.

Vous devez également réduire l’accès de chaque compte au système de fichiers. Enfin, vous devez lutter contre les attaques symlink. Ce système vise principalement l’amélioration de la sécurité de votre serveur. CageFS se révèle être une forteresse imprenable pour les pirates, mais reste transparent pour l’utilisateur.

 

 

 

Le noyau est considéré comme la pièce centrale, le cœur de tout système d’exploitation. C’est lui qui se charge en premier et il demeure dans la mémoire principale de votre système. Il doit donc fournir les fonctionnalités essentielles aux autres parties du système tout en occupant le minimum d’espace possible. Le noyau est donc chargé de la gestion de toutes les tâches et composantes du serveur.

Lorsque vous optez pour un hébergement mutualisé, votre administrateur doit s’assurer de vous fournir régulièrement des mises à jour du noyau pour limiter les risques et problèmes. Cependant, la mise à jour manuelle d’un noyau peut durer plusieurs heures. Pendant ce moment, le serveur connait des périodes d’arrêt, aussi bien pour les clients que pour les administrateurs, et il faudra redémarrer le serveur après l’installation d’une mise à jour au risque de créer des problèmes de sécurité.

Malheureusement, il peut arriver que le système rencontre des difficultés et mette du temps à se charger après le redémarrage. Tout cela rend la tâche beaucoup plus compliquée. Une solution s’offre à vous : KernelCare.

 

De quoi s’agit-il ?

KernelCare est un service conçu spécialement pour Cloudlinux. Il fonctionne donc avec tous les serveurs à base Cloudlinux, mais peut être utilisé avec des pilotes tiers : CentOS, OpenVZ, PCS, Virtuozzo, Debian 6 & 7 et Ubuntu 14.04.

Ce service exceptionnel fournit automatiquement les mises à jour nécessaires au noyau de votre système en cours d’exécution sans besoin de redémarrer le serveur. Il vous permet aussi de vous renseigner sur les caractéristiques des soins à apporter au noyau de votre logistique.

KernelCare participe à la sécurité et à la performance de vos serveurs. Il vous évite de redémarrer votre système après chaque correctif ou nouvelle mise à jour lorsque vous disposez d’une licence. Votre serveur pourra donc être utilisé sans arrêt pendant de longues années. Il faut mentionner que l’installation de la mise à jour ne prend que quelques secondes. Elle n’aura donc pratiquement pas de répercussions sur les ressources du serveur.

 

Quelles sont les spécificités de KernelCare ?

Comme mentionné plus haut, l’installation des mises à jour du noyau de sécurité se fait de manière automatique sans besoin de redémarrage lorsque ce service est installé sur votre serveur. Il maintient donc votre serveur d’hébergement en cours d’exécution tout en apportant des nouveautés.

Lorsque KernelCare est installé, il vérifie la disponibilité d’une nouvelle mise à jour toutes les 4 heures. Dès qu’une correction est accessible, il la télécharge et l’installe automatiquement. Vous n’avez aucun besoin de vérifier et d’appliquer manuellement les nouveautés. Le service s’occupe de tout et permet de faire un énorme gain de temps dans l’administration d’un serveur.

En utilisant KernelCare, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter pour la sécurité de vos noyaux. Une équipe contrôle à chaque instant les lignes de diffusion de sécurité. De fait, ils mettent en place un patch dès qu’ils remarquent une faiblesse relative à l’un des noyaux pris en charge.

L’un des avantages particuliers de ce service est qu’il n’a aucune influence sur la performance de votre serveur puisque les processus de mises à jour ne durent que quelques secondes. Toutefois, vous pourrez annuler toutes les modifications apportées par KernelCare à tout moment en exécutant une commande spéciale. Il faut également mentionner que la mise à jour du noyau n’exclut pas celle de vos applications.

KernelCare est donc un produit associé à Cloudlinux qui offre une grande flexibilité dans la gestion des mises à jour du noyau de votre système. Il vous permet d’améliorer la sécurité et d’optimiser l’efficacité de votre secteur.

 

 

 

Avant toute chose, il est important de comprendre la notion de MySQL. Ce dernier est un système d’exploitation très populaire. Il permet de stocker et de gérer les données sur un serveur. Malheureusement, MySQL devient facilement une véritable épreuve pour les enseignes d’hébergement partagé. En réalité, il est beaucoup plus difficile d’en maintenir la stabilité lorsque le nombre de requêtes ne cesse d’augmenter et de ralentir le système.

MySQL Governor est aujourd’hui considéré comme solution efficace contre les différents dommages liés à l’utilisation de MySQL. C’est un logiciel qui permet de suivre et de limiter l’utilisation du système d’exploitation dans des espaces d’hébergement mutualisé.

Ce contrôle est réalisé au moyen de données statistiques relatives à chaque menace MySQL détectée. Il vous permet d’identifier des agressions potentielles et empêche la surcharge du serveur. De façon générale, c’est une excellente solution pour améliorer l’efficacité et la stabilité de votre hébergement.

 

Quelles sont les différentes utilisations de MySQL Governor ?

Ce logiciel dispose de nombreuses fonctionnalités pour mieux gérer votre serveur à base Cloudlinux. Il permet d’établir et d’évaluer des limites simples comptées dans les limites LVE. Il est utile dans la détection automatique et la suppression des requêtes de très longue durée.

Il assure également la prise en charge de MySQL. De fait, les entreprises d’hébergement peuvent facilement s’occuper de la limitation des ressources pour une meilleure performance du serveur.

 

Comment fonctionne MySQL Governor ?

Cet utilitaire présente plusieurs modèles de fonctionnement. Il peut être uniquement exploité pour surveiller les différents clients ou pour les placer dans une LVE lorsque les seuils de ressources sont dépassés.

L’usage par défaut implique de toujours mettre les requêtes MySQL dans les utilisateurs LVE alors que ceux-ci ne seront placés dans leur LVE que lorsque la limite fixée est atteinte. Dans la plupart des cas, ces paramètres par défaut sont bien appropriés pour les serveurs d’hébergement mutualisé. Il est donc préférable de ne pas les modifier.

Pour accéder aux détails relatifs à l’activité de votre client, vous devez utiliser une commande particulière. Celle-ci vous donne accès aux différentes informations que vous recherchez : son processeur, les limites de lecture et d’écriture. Néanmoins, l’administrateur du réseau peut restreindre un utilisateur à tout moment.

Avec MySQL Governor, il est vraiment très facile de gérer les ressources d’un serveur d’hébergement. Puisque l’administrateur a en permanence l’œil sur l’activité de ses clients, il peut restreindre ou empêcher un utilisateur de l’être à sa guise.


facebooktwitterlinkedin


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *