Les 7 conseils rédaction Web de Victoria, journaliste chez PlanetHoster

Compter le nombre de sites Web sur Internet c’est comme évaluer le nombre de grains de sable sur une plage. Il y en a des millions ou plus précisément 900 millions selon Internet Lives Stats. D’après le média, il y aurait également plus de 3,5 milliards de recherches Google quotidiennement et plus de 350 000 tweets publiés chaque seconde.
Alors comment intéresser des lecteurs dans cet espace surpeuplé et proactif ?
Voici les 7 conseils de Victoria, journaliste chez PlanetHoster, qui vous aideront à donner aux contenus de votre site Web, l’attention qu’ils méritent.

1 – Connaître le public de son site Web

Avant de poser le doigt sur le clavier, pensez à votre lectorat. Posez-vous les questions suivantes : Qui est mon public principal ? Est-ce que je peux atteindre un public secondaire qui peut influencer et informer mon premier public  ? Par exemple, si vous créez un site Web pour un cabinet d’avocats, votre public principal sera les clients de l’entreprise. Cependant, votre auditoire secondaire est beaucoup plus vaste et pourrait inclure d’autres avocats, des journalistes juridiques ou d’autres personnes liées à ce secteur. Tous ces acteurs pourraient également avoir besoin de vos informations. Vous devez alors vous assurer que votre contenu est à la fois accessible et intéressant pour tous ces publics.

Astuce : Posez-les questions suivantes : Quel genre de questions ces groupes pourraient-ils se poser sur un sujet particulier ? De quels types d’informations ont-ils besoin ?

 

 

2. Ecrire ses contenus selon le modèle de la « pyramide inversée »

Les internautes ont une durée d’attention assez courte. En quelques secondes, ils peuvent repérer l’information dont ils ont besoin. L’information principale de votre article doit donc être présenter en priorité.

 Astuce : Structurez votre contenu comme une pyramide ou un cône à l’envers. Les messages les plus importants se trouvent en haut de la page. Puis, précisez progressivement l’information jusqu’à y indiquer des détails tangentiels.

3. Rédigez des contenus avec des phrases courtes et simples

Réservez vos phrases longues à l’écriture de votre roman. L’attention moyenne d’un lecteur ne dépasse pas des phrases de 35 mots. Concentrez-vous sur l’utilisation des noms et des verbes. Utilisez les adverbes et les adjectifs avec parcimonie.

Astuce : Pour réaliser des phrases courtes, n’abusez pas des pronoms relatifs « que », « qu’ » ou les « dont » et toutes les conjonctions de coordination (mais où et donc or ni car ). En plus d’allonger vos phrases, ils alourdissent votre style et freinent la compression du texte. N’oubliez pas une phrase égale une idée.

4. Préférez des contenus écris à la voix active que passive

Utilisez des verbes actifs plutôt que passifs et précisez le sujet de la phrase. La voix active aide à créer des phrases succinctes et faciles à lire. Adressez-vous aussi directement à vos lecteurs. Par exemple : « Vous pouvez commander des produits sur notre site Web » est une phrase plus engageante que « Les produits peuvent être commandés sur notre site Web ».

    Astuce : Pour être certain que votre contenu soit bien compris, posez-vous les questions des 5 W ( who, what, when, where, Why ? et How ? ). Le lecteur doit savoir de qui vous parler, pourquoi vous en parler, dans quel contexte ?…

5. Vulgarisez vos contenus

Le Web s’adresse à tout le monde, pas seulement aux experts techniques. Assurez-vous que l’information soit compréhensible par tous. Épelez les acronymes sur la première référence. Évitez le langage d’initié. Expliquer des termes complexes ou spécialisés.

   Astuce : Pour aider les lecteurs à comprendre un sujet technique, vous pouvez fournir des liens hypertexte reliés à des articles traitant de la même thématique.

6. Superposez le contenu du site Web

Votre site Web doit facilement diriger les lecteurs d’une page à l’autre. Aidez les lecteurs à trouver plus de contenus en créant des liens hypertextes vers d’autres articles de votre propre site Web. Cette technique vous aidera également à améliorer votre référencement.

    Astuce : Attention, vos liens doivent toujours être pertinents et utiles. Ils ne doivent pas surcharger votre contenu où les lecteurs ne sauront plus sur quoi cliquer. Google recommande de maintenir le nombre de liens sur une page à un « nombre raisonnable ».

7. Pensez vos contenus comme si vous étiez un moteur de recherche

Les lecteurs trouvent du contenu Web via différentes sources. Les post publiés sur les médias sociaux, les liens partagés sur les sites Web ou encore les résultats de moteurs de recherche sont les trois principaux chemins menant à votre site internet. Cette dernière méthode est particulièrement importante pour les rédacteurs Web. Le contenu peut être extrêmement bien écrit et informatif, mais s’il n’est pas optimisé pour les moteurs de recherche, il y a peu de chances que les gens le trouvent.

    Astuce : Pensez encore à votre public : quels mots de recherche entreraient-ils dans Google ? Assurez-vous d’inclure ces mots dans les titres et les sous-titres. Pour vous aider à trouver les bons mots, vous pouvez utiliser Adwords.

Pour finir, équilibrez toutes vos compétences. Les meilleurs rédacteurs Web emploient à parts égales la créativité, leurs connaissances et la recherche !


facebooktwitterlinkedingoogle

S'abonner à la newsletter:



2 réponses à “Les 7 conseils rédaction Web de Victoria, journaliste chez PlanetHoster”

  1. M8TE dit :

    Article intéressant. J’ai effectivement découvert il y a peu tous ces conseils que j’applique dorénavant pour le contenu rédactionnel du blog (bravo Planet Hoster pour la qualité de vos services au passage) … la seule chose qui me dérange tout de même, c’est cette tendance à faire du « fast-food blogging », à savoir donner à manger rapidement ce que veulent lire les lecteurs.
    En fait, les conseils donnés dans les points 2, 3 et 5 tendent à inciter les bloggers à proposer un contenu de faible qualité, peu recherché (ce qui est pour moi tout le contraire du journalisme) et donc succinct qui invite juste à du clic, et pas à une réelle information du lecteur.
    Beaucoup trop de blogs nivellent leur contenu par le bas en n’apportant au final aucune vraie réponse argumentée, juste un « contentez-vous de dire ce que je fais et ce que vous lisez » … contribuant ainsi à avoir 12 000 articles sur le même sujet, mais qui se copient tous et n’abordent pas le sujet en profondeur.
    On a tendance à sous estimer l’attention des gens quand les sujets les passionnent, ou qu’ils recherchent des vraies réponses à leurs questions 😉

    • Victoria K. dit :

      Merci pour votre commentaire très intéressant !!

      En effet, ces conseils sont à adapter selon la nature de votre site Internet. En effet, si vous votre site est un blog ou un média et que vous rédigez des articles travaillés, ils nécessitent d’être détaillés.
      En revanche, une règle comme la 3 (utiliser des phrases courtes) ne sert pas à faire du « fast-food blogging » mais à rythmer votre texte et surtout à obtenir un style simple qui facilitera la compréhension de vos articles. Plus vos phrases sont longues, plus le lecteur peut perdre le fil de votre pensée ou de votre analyse.
      Mais utiliser la pyramide inversée ou commencer par exemple votre paragraphe par une accroche courte et punchy sont des règles utilisées par les journalistes bien avant qu’Internet n’existe 😉
      On peut avoir un contenu long et une analyse poussée mais il faut savoir garder l’attention de vos lecteurs… d’où l’existence de ces règles !

      Bonne journée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

Victoria K.
Journaliste chez PlanetHoster
Pour la petite histoire, j’ai été formée au journalisme en France. Ma formation terminée, j’ai travaillé pour la presse WEB avant de me lancer dans le monde audiovisuel où j’ai enquêté et réalisé des documentaires pour la télévision française.