Où trouver des photographies et vidéos gratuites, libres de droits et originales ?

Une photographie vaut souvent 1000 mots. Elles sont indispensables pour illustrer vos contenus, vos services ou encore présenter votre marque. Un site Web sans photographie, c’est un peu comme une couverture de magazine composée que de texte. C’est visuellement faible et surtout ça ne donne pas envie de découvrir ce qui se cache à l’intérieur du magazine ou des pages Internet. Mais attention, pour que des photographies soient efficaces, il faut qu’elles soient de qualité.
Si comme de nombreux propriétaires de pages Web, vous n’êtes pas un photographe professionnel, voici une liste de sites Internet qui proposent des photographies et vidéos gratuites libres de droits et surtout ORIGINALES.

 

Les photographies gratuites et libres de droits

 

 

 Negative Space 

Negative Space offre de nouvelles photos gratuites chaque semaine. Toutes ces photos sont partagées sans restriction de droits d’auteur, ce qui signifie que vous êtes libre de les utiliser comme bon vous semble.

De l’architecture à la technologie, la série d’images de Negative Space, qui ne cesse de s’agrandir, est une collection dans laquelle vous pourrez puiser encore et encore. La meilleure partie ? Il est facile de filtrer à travers la galerie de photos, qui peuvent être triées par thématiques.

 

 

 

 

Death to stock 

Lorsque les fondateurs et photographes, Allie et David, ont remarqué à quel point il était difficile pour les entreprises, les blogueurs et les créateurs de trouver gratuitement des images de haute qualité qui correspondent à leur « ambiance et leur tribu », ils sont intervenus. C’est ainsi qu’est né Death to Stock. Envoyez simplement votre courriel et profitez d’un nouveau lot de photos qui vous parviendra chaque mois.

Si vous avez un budget supplémentaire à dépenser, Death to Stock vous offre également un abonnement Premium. La partie sympa de l’adhésion payante est qu’un pourcentage du profit est utilisé pour financer des voyages de photographie et d’autres projets créatifs pour continuer à faire avancer la ressource.

 

 

 

 Unsplash

Unsplash sert jusqu’à 10 nouvelles photos « faites ce que vous voulez » tous les 10 jours. Ce que nous aimons le plus dans cette ressource, c’est le caractère unique des photos. Avec des pages et des pages parmi lesquelles choisir, vous ne rencontrerez pas de clichés comme « Le patron souriant serre la main d’un employé masculin ». Sans compter que chaque photo publiée sur Unsplash est sous licence Creative Commons Zero, qui offre aux utilisateurs la liberté de copier, modifier, distribuer et utiliser toutes les photos sans permission ni attribution.

 

 

 

 

 

 

Fancy Crave

Non seulement les photos de Fancy Crave sont libres de droits d’auteur, mais elles sont aussi assez remarquables. Tout ce que le photographe vous demande, c’est de ne jamais annoncer les photos comme étant les vôtres, et de fournir l’attribution quand et si vous le pouvez. Il propose également deux nouvelles photos téléchargées tous les jours hisoitre de garder les choses fraîches.

 

 

 

Freerange Stock

Toutes les photos sur le site Web de Freerange proviennent d’un pool de photographes internes, ainsi que d’une communauté croissante de contributeurs externes. Non seulement il y a beaucoup de choix, mais les photos sont aussi de bonne qualité : « Les images fournies directement (en interne) par Freerange Stock proviennent de deux sources. Ils sont soit photographiés numériquement sur des appareils photo reflex numériques Canon, soit numérisés en haute résolution (4000 ppp) à l’aide d’un scan Nikon d’une diapositive 35 mm originale « .

 

 

 

 

Vidéos gratuites et libres de droits

 

Pexels

Il y a des vidéos vraiment spectaculaires disponibles sur Pexels – toutes sous une licence Creative Commons 0, ce qui signifie que vous êtes libre de les utiliser pour des projets personnels ou commerciaux sans attribution. Les vidéos sont fournies au format MP4 en HD. Le seul inconvénient est le manque de clips en 4K, mais si la Full HD est suffisante pour votre projet, Pexels devrait être votre premier arrêt.

 

 

 

 

 

Pixabay

Pixabay est surtout connu comme une ressource pour les photos d’archives gratuites, mais il a aussi une grande sélection de clips vidéo disponibles pour télécharger et utiliser, sans conditions. Les vidéos sont toutes soumises par la communauté d’utilisateurs de Pixabay, et sont généralement d’une durée inférieure à une minute. Le site est une bonne option pour les images abstraites comme les nuages, ainsi que des clips de niche (la vidéo d’un homme préparant des morceaux de boeuf est un exemple particulièrement étrange).

Il y a aussi une petite sélection de vidéos 4K, de motion graphics, et quelques clips en boucle infinie qui sont pratiques pour les sites web.

 

 

 

 

Videezy

Les images de Videezy sont libres de droits pour un usage personnel et commercial, mais les utilisateurs sont priés de mentionner ‘Videezy.com’ dans leurs projets. La plupart des vidéos sont fournies en résolution HD, mais il y a aussi une bonne sélection de clips 4K – principalement des scènes de paysage et des clips abstraits rendus avec Adobe After Effects.

Toutes les vidéos sont fournies au format MP4, et vous pouvez voir la résolution sous l’aperçu sur la page de téléchargement.

 

 

 

 

Videvo 

Videvo offre des milliers de vidéos fournies par sa communauté d’utilisateurs. La qualité est variable (quelques clips ont clairement été tournés sans trépied) mais elles sont généralement bonnes. Videvo propose également une grande variété de choix. Il est donc fort probable que vous trouverez quelque chose qui vous convienne… Même si cela prend un peu de temps.

 

 

 

Sur le même sujet :

6 étapes pour créer facilement son blogue

7 conseils pour choisir un thème WordPress idéal pour votre site Web

Comment optimiser vos photographies et images sur votre site Web ?


facebooktwitterlinkedingoogle


2 réponses à “Où trouver des photographies et vidéos gratuites, libres de droits et originales ?”

  1. Denis JEANT dit :

    Bonsoir,
    Merci pour votre article intéressant. Effectivement, illustrer ses publications change tout en terme de communication, surtout sur le web. Par contre, en préliminaire, ce n’est pas parce qu’il est facile de trouver plein d’illustration sur le web que c’est « open bar » et que tout est permis. D’ailleurs, Google, précise bien lors de recherches d’images en ligne avec son moteur de recherche:
    « Les images peuvent être soumises à des droits d’auteur. En savoir plus: https://support.google.com/legal/answer/3463239?  »

    Attention, « libre de droits » n’existe pas en droit français. Cette mention est illégale. En effet, selon l’article L111-1 du code la propriété intellectuelle (CPI) française:
    « L’auteur d’une oeuvre de l’esprit (dont photo) jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d’ordre patrimonial. De plus, selon l’article L123-1 du CPI:
    « L’auteur jouit, sa vie durant, du droit exclusif d’exploiter son oeuvre sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l’auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants droit pendant l’année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent ».
    Même quand l’auteur est décédé depuis plus de 70 ans, son droit moral doit toujours être respecté, en citant son nom ou pseudo, même quand son oeuvre de l’esprit (photo, vidéo, musique, dessin, texte…) est tombée dans le domaine public. Un grand studio étasunien de dessins animés l’avait appris à ses dépens, en ne citant pas que son film animé était réalisé d’après une oeuvre de Victor Hugo. Ses ayants droits s’étaient alors emparé de l’affaire afin de faire respecter son droit dit moral. L’affaire avait été réglé à l’amiable, avec réparation du préjudice créé, sans devoir ester en justice.

    En effet, exploiter une oeuvre sans accord de son auteur s’appelle un délit de contrefaçon en termes juridiques (certains diraient du plagiat dans le langage courant) et rélève du pénal et est donc condamnable devant un tribunal.

    Seule la signature d’une cession de droits avec une étendue en termes des droits cédés pour une durée donnée…ect, plus ou moins importante, garantie une exploitation sereine et légale de l’oeuvre dite de l’esprit, en droit français.

    Donc, attention, exploiter des photographies « libres de droits » peut présenter des risques en France. Et à ce titre un constat d’huissier en ligne peut constituer un début de preuve de contrefaçon devant un tribunal.

    Le code de la propriété intellectuelle (CPI) français qui régit ces questions: https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006069414

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Auteur

Victoria K.
Journaliste chez PlanetHoster
Pour la petite histoire, j’ai été formée au journalisme en France. Ma formation terminée, j’ai travaillé pour la presse WEB avant de me lancer dans le monde audiovisuel où j’ai enquêté et réalisé des documentaires pour la télévision française.